Immobilier La Seyne sur Mer

L'Histoire de La Seyne sur Mer :

 Située sur la « plus belle rade d’Europe », La Seyne sur Mer est une ville  riche de par son patrimoine historique, et son développement actuel la  rend de plus en plus prisée par les investisseurs de l’immobilier! A l’origine  du nom, le lieu dit de "La Sagno", ainsi appelé à cause de la "Sagna", plante  aquatique abondante en ce terrain marécageux, était un quartier maritime  de Six-Fours et déjà au Moyen Age, des négociants Six-Fournais y possédait  des magasins, des entrepôts et des navires.

 C'est en 1593 que le port est creusé et ce quartier marécageux devient peu  à peu une populeuse et importante cité à vocation maritime, industrielle et  touristique, et en même temps, la deuxième ville du département par sa  population, après Toulon. Dès 1691, un véritable port de commerce et de  pêche voit le jour.

 

Et en 1711, la présence d’un premier chantier naval est attestée, prélude à un long devenir. A l'entrée du port, le pont mobile des chantiers, classé monument historique, témoigne d'un passé récent, lorsque les salves de canons saluaient le départ des navires construits par les Forges et Chantiers de la Méditerranée.

Un projet ambitieux "Marépolis" permettra, dans un proche avenir, de reconvertir cet immense espace ouvert sur la radeen un technopole européen axé sur la mer, le génie océanique et la protection de l’environnement.

Quelques entreprises sont déjà implantées sur le site et s'intégreront dans le projet en cours de réalisation. De nombreux transports collectifs (autobus, bateaux ou trains) assurent des liaisons régulières avec : Aix en Provence, Bandol, Ollioules, St Cyr, St Mandrier, Sanary, Six Fours, Toulon... Jusqu’à 1900, Michel Pacha construit près de 80 villas autour d’un grand hôtel, de son château et des trois casinos qui marquent le littoral seynois : On peut reconnaître la patte de l’architecte orientalisant sur certaines façades bien distinctives telles le Casino du Manteau (Villa Capriciosa), les villas Le Croissant ou l’Orientale, ou le château aujourd’hui disparu de Michel Pacha.

Sur la colline du Manteau, notre Pacha inaugura en 1884 un palais de rêve, souvenir de ses mille et une nuits ottomanes. Tamaris voit s’édifier cette somptueuse résidence privée, digne d’un Pacha d’Orient, coiffée d’un dôme rehaussé d’un croissant.

Bâtie sur un terrain de huit hectares, le château était entouré d’un extraordinaire jardin exotique dans lequel Michel Pacha avait veillé à regrouper harmonieusement des espèces rares : des essences venues d’Afrique, de Byzance et des rives du Gange en Inde.

 

Le TOURISME LA SEYNE :

 Deuxième ville du département du Var avec ses 60 000 habitants, La Seyne-  sur-Mer offre à ses habitants comme à ses visiteurs une image riche et  complexe à découvrir. Terre de traditions provençales, La Seyne sur Mer  vous invite entre mer et forêt. Venez découvrir en toute saison 10 km de  côte où alternent plages de sable et criques secrètes, + de 1000 hectares de  forêts préservées et vieilles pierres.

 Les festivals animeront votre séjour tout au long de l'année, elle s’inscrit  parmi les sites provençaux d’exception. Dans cette même ville, plusieurs  stations touristiques bien distinctes s’offrent aux visiteurs avec leurs  architectures étonnantes où l’hispano-mauresque côtoie le XVIIIe provençal,  telles Tamaris, Saint-Elme ou les Sablettes. Enfin, un cœur de ville ancien  offre aux curieux de petites rues colorées, des marchés aux odeurs bien reconnaissables : la Provence est au rendez-vous ! La Seyne-sur-Mer, c’est enfin un des plus remarquables projets urbanistiques de notre époque : un nouveau quartier est né. Pas en périphérie... Au cœur de la ville, sur le site de ses anciens chantiers navals, un parc magnifique rend la Seyne à sa mer et sert d’écrin à de grands projets publics, Casino, galerie marchande, cinéma, port de plaisance, croisières.... La Seyne vous ouvre aujourd’hui ses portes.

 

Les Plages :

Avec plus de vingt kilomètres de littoral, La Seyne sur Mer offres de nombreuses plages, avec chacune son style, plage de sable fin aux Sablettes et Mar Vivo, plage de galets et de sable noir à Fabregas…

 

Les Sablettes

L’isthme des Sablettes qui ferme la rade de Toulon offre un paysage exceptionnel. Sa beauté entraîne naturellement la naissance d’une station de villégiature balnéaire dès la fin du XIXe siècle, avec son traditionnel Grand Hôtel, rendez-vous de la bonne société d’alors. Un casino voisine tout naturellement avec cet établissement de luxe. Au début des années 1900, les Sablettes sont devenues un vrai centre de loisirs estival, renforçant les attraits d’un Tamaris encore station hivernale. Et dès l’entre deux guerre, le succès est acquis.

 

La renommée de la station se fait internationale.

 Inaugurée en 1953, la station des Sablettes et son esprit néo-provençal,  constitue un village de vacances exemplaire sous bien des aspects.

 Adaptation parfaite au panorama exceptionnel de la Baie, matériaux  nobles, architecture évolutive, innovations techniques... tout concourt à  faire de cette station le modèle de la station balnéaire contemporaine.

 Le succès sera immédiatement au rendez-vous.

 Aujourd’hui, une politique de gestion, de réhabilitation et de sensibilisation  est engagée : une ZPPAUP va bientôt voir le jour. Quartier très recherché et  apprécié par rapport à ses immeubles et placettes, ses commerçants, sa  plage bordée par le parc paysager Fernand Braudel, les transports aisés par  bus ou navette maritime (pour se rendre par exemple à Toulon en 20  minutes sans avoir les embouteillages ni les soucis de stationnement !).

Le petit marché provençal sur la place Lalo anime les matinées du mardi au dimanche, sans oublier le marché forain le vendredi matin installé Rue Henri Matisse, ou encore le fameux marché nocturne en période estivale qui se tient au cœur du parc paysager.

Quartier accueillant et animé où se situe notre agence R&G Immobilier. Depuis de nombreuses années, la base nautique de Saint-Elme, plage accolée à celle des Sablettes, propose aux Seynois une multitude de disciplines sportives liées à la mer : aviron, kayak de mer, planche à voile, plongée, pirogue, voile.

 

Tamaris - Baie du Lazaret

L’élevage de loups et de daurades est pratiqué en baie du Lazaret depuis une douzaine d’années, ainsi que les parcs à moules qui sont une très vieille tradition seynoise. Des visites de fermes aquacoles, dans la baie du Lazaret, sont organisées par la Ville.

Dans la baie du Lazaret, les ateliers des mytiliculteurs sont de petites cabanes montées sur pilotis au-dessus de l’eau et qui offrent un paysage typique lors des ballades sur la corniche de Tamaris.

Le périmètre choisi recouvre ainsi tout le secteur littoral de l’Eguillette, de l’anse de Balaguier, du Manteau, de Tamaris et des Sablettes, avec son patrimoine architectural et naturel qui participe à ce “grand paysage” si cher aux Seynois. L’étude recouvre donc l’ancienne station climatique de Tamaris créée par Michel Pacha et s’étend jusqu’aux Sablettes où se trouve le Hameau reconstruit par Fernand Pouillon.

Ce qui est surtout apprécié sur le site de Tamaris, qui s’étend de l’anse de Balaguier, c’est son identité historique mise en valeur par la préservation des paysages et des éléments architecturaux.

 

Janas - Cap Sicié

Le massif du Cap Sicié est situé dans la Zone Naturelle d'Intérêt Écologique Floristique et Faunistique (ZNIEFF). Idéal pour les amateurs d'espaces sauvages, de calme et de paysages : depuis la chapelle Notre du Mai classé Monument Historique, le panorama est fabuleux : on peut admirer les îles d'Hyères à l'Est aux falaises de Cassis à l'Ouest, les premiers massifs des Maures, l'isthme des Sablettes, la rade de Toulon... De très agréables ballades au sein de la forêt de Janas permettent de se détendre parmi pins parasols, pins d'Alep, pins maritimes, chênes blancs et chênes lièges, une forêt d'eucalyptus, ormes, sorbiers domestiques, arbousiers, frênes… Forêt typiquement provençale où se mélangent subtilement les différents parfums de thym, romarin, lavande des Maures, myrte, chèvrefeuille...